Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 21:21

Que d'évènements, depuis que 111 d 'entre nous, s'étaient retrouvés à Torun, dans la Pologne

redevenue eurosceptique, la veille des attentats du 13 Novembre !

Bien sur, les journées tragiques traversées par notre pays ont eu raison de la relatation des

rencontres passionnantes entre Poznan et Varsovie, comme de nos débats sur nos actions en

2016.

Mais enfin, il reste que nous étions unanimes à considérer que la plupart des maux de la France

trouvait son origine dans l 'idéologie post 68 qui a conduit au renoncement à l'effort individuel

devenu suspect, et à l 'effort collectif, c 'est à dire à l 'ambition de tous pour notre Nation, vue

comme une entrave aux utopies européennes et mondialistes.

 

Le renoncement individuel a prospéré d'abord dans l 'éducation de nos enfants, devenus rois

dispensés d'obligations, pour s'étendre aux adultes priés de se laisser assister  chaque jour  pour

survivre dans une économie à l encan, ou de maugréer sans cesse un mal être développé par les

médias de la démoralisation nationale, tout en étant assurés de pouvoir commettre la plupart des

délits sans sanction véritable, sauf pour excès de vitesse.

 

Le renoncement collectif  qui prend ses racines dans le premier, s 'est  nourri de l'abandon de

toute  ambition  pour notre pays autre que la dilution dans une Europe ubuesque, ainsi que de

notre souveraineté pour remettre à d 'autres l'essentiel des leviers de notre destin.

 

Nous avions donc retenu, que la longue tâche du  redressement de notre pays ne pouvait s 'initier

qu'à partir de la réduction puis de la destruction  totale de cette idéologie, d'autant plus nécessaire

qu'elle résisterait aux nouveaux efforts que la lutte pour la survie de la planète va imposer.

 

Et voici , que les Français s'avisent au premier soir des élections régionales d'envoyer un signal,

ambigu, mais un signal tout de même!

 

Un signal parce que les partis qui trahissent l 'Histoire de la France  en organisant depuis 40 ans

le déclin, en portant à 10% de la population le nombre de chomeurs, en remplissant nos rues de

SDF, sont sanctionnés sans conteste.

 

Un signal ambigu pourtant, car dans leur soif de sanction tout autant que dans leur colère suite

aux attentats, les Français ne distinguent pas que le programme économique du FN, qui

ressemble étrangement à celui du FG avec la retraite à 60 ans, la hausse du smic, le maintien de

dépenses publiques, ne ferait que conduire à une crise plus grave encore.

 

Notre choix à France Rebelle était et reste tout autre:

1) souveraineté 

2) reduction du gaspillage public pour réduire ensuite l 'impôt, condition de la croissance.

3) participation partout , c 'est à dire responsabilité plutot qu 'infantilisation, ce qui intérèsse autant

les Français de souche que les autres.

 

La plupart d'entre nous ont  donc soutenu des candidats gaullistes, quelques uns des listes de citoyens  non partisans ayant réussi dans la société civile.

 

Nous n 'avons pas gagné et nous aurions pu faire mieux, mais la voie reste tracée!

Alors qu'allons nous décider pour le second tour des élections régionales? tel était l 'objet de notre

débat ce soir au comité éxécutif, chaque membre ayant pris le soin de consulter ses adhérents.

 

Hé bien, il nous a semblé à l'unanimité que France Rebelle , dans la logique de ce qui précède ne

saurait favoriser la victoire d'une quelconque liste de gauche qui reste le noyau dur de l'idéologie

post 68.

 

De même  France Rebelle ne saurait en aucune manière soutenir les partisans du libéralisme

appliqué aux faibles  mais qui se grisent des facilités d'un Etat  diforme et de la soumission à

l'étranger.

 

Nous ne soutiendrons donc ni liste de gauche ni liste LR/Centre

 

Allons nous pour autant soutenir le FN?

 

Compte tenu de l 'enjeu qui reste régional, il ne nous semble pas malsain que ce parti soit mis à l

'épreuve des réalités  puisque c'est la volonté des Français, qu 'il soit contraint de quitter le confort

douillet de l 'opposition attrape tout.

A l'épreuve du feu, il pourrait bien avoir perdu de sa superbe en 2017 qui est la seule échéance

importante.

 

Pour autant, nous savons que le FN n ' a pas fait encore tous les aggiornamenti qui le laveraient 

de toute odeur de soufre... comme il en fut du Pari Communiste autrefois.

L'air  nous semble plus respirable du côté de Mr Filippot que du côté de Mlle Le Pen, même si le

désistement des coquins  pour les copains en PACA rend tentant de faire son affaire de certaines  

éffluves passablement couvertes par celles nauséabondes des "combinazione" du système aux

abois. 

 

Au final cependant, puisqu 'il ne saurait y avoir de consigne à France Rebelle, nous suggérons à

chacun , en fonction des personnalités présentes et des convictions personnelles de choisir entre

abstention et soutien au FN, l 'essentiel restant la défaite demain ou après demain lorsque  

l'essentiel sera en jeu,  des  protagonistes de 40 ans de désarroi pour les Français et de déclin

pour la France.

 

Voilà le choix de France Rebelle ! Plutot qu'atermoyer, choisir !

 

 Roger Franchino,

Marc Méchin, Pierre André Revol, Anne De Vimeaux, Amélie Duchardel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Franchino - dans politique
commenter cet article

commentaires

cincinnatus 08/12/2015 12:47

bonne analyse

cincinnatus 08/12/2015 07:26

bonne analyse

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche