Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 14:34

France Rebelle l'avait pronostiqué voici 6 mois au moment de la crise grecque... les dominos tombent l'un après l'autre!

 

100 milliards d'euros versés par l'Europe pour sauver l'Irlande sans imposer la fin du dumping fiscal!!

 

De quoi s'agit il en effet?

 

L'Irlande a été "le tigre" de l'Europe dopé par une croissance insolente dans les années 90, grâce à un impôt sur les sociétés de 12,5% quand la moyenne dans lUE était de 27,5% ,par une législation sociale ultra libérale destinée à attirer les investissements des grandes multinationales occidentales, et par l'absence de régulation pour favoriser l'essor de la finance anglo saxonne.

 

Dit en d'autres termes , l'Irlande s 'est développée en trichant avec ses voisins européens!

 

Evidemment,ne sont pas en cause  les citoyens Irlandais en général qui sont un peuple courageux comme  démontré tout au long de leur histoire.

 

Le problème est ,une fois de plus, celui d'une Europe avachie, complaisante à l'égard d'un libéralisme de Far West, qui a toléré et tolère toujours qu'en son sein, et de surcroit dans la zone euro,  des Etats se permettent de jouer contre leurs partenaires avec des cartes truquées !

 

C'est non seulement immoral, mais aussi économiquement une hérésie puisqu'une  monnaie unique n 'est possible que dans un  marché unique, c'est à dire où règne une  concurrence  loyale entre les acteurs économiques.

 

Mais une fois encore cette Europe du laisser aller n'est que l'apparence qui convient précisémment aux multinationales!

 

Voyez la très irlandaise Ryanair, compagnie low cost,  dont le très arrogant président  veut à la fois profiter des marchés continentaux,  et imposer aux Etats le contournement de leurs  legislations sociales!

Quel commissaire européen s 'est élevé pour  lui retirer son droit d'exploiter le ciel européen?

 

Ainsi va l'Europe pétaudière!

 

Ce n'est plus une communauté partageant un projet comme le voulaient ses fondateurs, c est Dodge City!

 

Alors que faire?

 

Certes, puisqu'il faut tenir compte des choses telles qu'elles sont, l'Europe ne peut laisser l'Irlande s'effondrer.

 

L'aide est donc nécessaire, mais déverser des milliards  sans réformer serait coupable.

 

En premier il faudrait prendre acte que l'Irlande ne dispose pas d'une économie suffisamment forte pour supporter à la fois l'euro et une cure d'austérité : la croissance n'est venue que de l'euphorie artificiellement entretenue par le dumping fiscal et social qui  n'est qu'une forme de dévaluation!

 

Prenons en  acte en organisant la sortie de l'Irlande de la zone euro pour qu'elle  retrouve la compétitivité nécessaire au retour de la croissance, quitte à garantir temporairement sa dette.

 

En contrepartie exigeons d'elle de remonter l'impôt sur les sociétés à un niveau compatible avec son appartenance à l'UE.

 

Enfin, exigeons que les prêts aux banques irlandaises s'accompagnent d'une prise de participation de l'Etat irlandais afin de garantir que les errements du passé ne seront pas de retour sitot la pression apaisée.

 

Ce n'est pas ce qui a été fait...

 

L'Irlande sombrera donc dans le marasme, le refus de toucher aux bénéfices du dumping fiscal  laissera penser aux tricheurs que tout est possible puisque  contribuables français, allemands, italiens, espagnols et même grecs (!!) peuvent être rackettés afin que prospèrent  profits faciles, bonus, et  déréglementation sociale.

 

Le domino enclenché pourra donc se poursuivre!

 

Demain les "banques" du Portugal, de l'Espagne, après demain d' Italie, de France, et même d'Allemagne pourront sans ciller présenter leur note pour "nous protéger" et éviter de plus grands malheurs!...et nous cèderons, mais jusqu'où?

 

Qui ne voit  que plus les Etats interviennent en sauveurs sans  imposer de conterpartie , plus ils s' affaiblissent, et  plus recule la démocratie?

 

En réalité il n 'est pas d'autre issue   que retrouver la croissance au plus vite et donc de faire baisser l'euro pour retablir notre compétitivité ,  sinon d'en sortir.

 

En second, parce que cela demandera du temps, il convient que les banques centrales monétisent une  partie des dettes gigantesques qui pèsent sur les budgets, c 'est  à dire créent de la monnaie sans quoi les plans d'austérité censés rétablir nos finances ne feront que nous plonger dans la déflation.

 

Enfin, il convient que les Etats reprennent le pouvoir dans les banques à dû niveau des aides attribuées, car la guerre   que menent  les marchés financiers se gagnera en portant le fer au coeur même d'institutions financières trop puissantes.

 

Voilà qui est inconcevable évidemment pour cette Europe ultra libérale..alors nous attendrons que s'effondrent les dominos Irlande, Portugal, Espagne un à un aux frais des peuples!

 

Jusqu a ce que  les citoyens d'Europe prennent conscience que les shérifs de Bruxelles et leurs adjoints de Francfort  ne défendent pas la ville!

 

A quand enfin un  OK Corral à Bruxelles City?

 

Katsumoto

 

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by katsumoto - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche