Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 17:08

Et voici qu’accablé par les sondages, les démentis de la réalité, le Président est saisi justement enfin par le doute… peut-il gagner ? doit-il même être candidat ?

La question taraude sournoisement les députés de l’UMP, et les fidèles de moins en moins fidèles que la débandade menace.

Les sondages, la perte du AAA de la France sottement choisi comme «  plus grand trésor de la France » par un Président  résigné, les résultats d’une politique de soumission à l’Allemagne et aux marchés financiers, la panique, l’escroquerie du prince de l’ambiguïté PS, les appétits travestis en vision  du petit béarnais,  tout concourt à la débâcle de la droite UMP.


Messieurs les députés encore gaullistes de l’UMP, qui depuis 5 ans avez souffert de l’abaissement économique  de la France,  de la désindustrialisation croissante et du chômage nourris de ses renoncements en Europe, de sa soumission à une technocratie bruxelloise ultra libérale , à un euro ultra germanique et aux agences de notations , de son ravalement au grade de supplétif de l’Otan pour des opérations vouées à l’échec en Afghanistan ,  du détournement des institutions de la Vème République et du vote des Français par référendum, il est temps encore de sauver votre peau en même temps que votre âme !

Messieurs les députés ,  après avoir cédé la monnaie, ce Président vous   dépouille sous la pression de Mme Merkel et des marchés de votre pouvoir de voter librement le budget de la France…vous satisferez vous d’être relégués au rang de marionnettes de Bruxelles ou Berlin dans un Etat croupion ?


Vous savez que la France n’en  veut plus de votre candidat « naturel » qui ne le sera peut-être pas !

Vous savez que quand bien même il serait candidat, sa bataille est perdue d’avance !


Dès lors, soit vous marchez par habitude vers Waterloo espérant  Grouchy qui ne viendra pas, soit vous vous ralliez au petit Béarnais qui vous appâte comme Louis XVIII en attendant de vous faire du Giscard, soit vous vous ralliez enfin aux convictions qui  n’auraient jamais dû cesser de vous inspirer, c’est-à-dire celles de la France libre, c’est-à-dire de la France autrement.

La France libre aujourd’hui , c’est s’affranchir de l’euro qui étouffe le pays et sa jeunesse, c’est renégocier une autre Europe, celle des peuples et non celles des artifices, c’est retrouver un Etat souverain ambitieux capable de rassembler les Français autour d’un grand dessein national plutôt que d’une utopie européenne devenue allemande  et  mondialiste .

La France libre aujourd’hui  c’est retrouver la croissance dont nous avons un besoin impérieux pour rétablir nos finances avec justice , pour  vaincre le chômage et assurer l’avenir de  notre jeunesse nombreuse,   et  pour retrouver notre place dans le Monde, fût-ce en redonnant à nos frontières le rôle qu’elles ont partout où ne règne pas la naïveté, de la Chine aux USA, du Brésil à l’Inde.

La France libre aujourd’hui, c’est sans hésitation choisir  nos intérêts, et soutenir les pays amis dans nos zones traditionnelles d’influence que sont l’Europe et l’Afrique, l’une et l’autre restant à la mesure de nos moyens, loin des gesticulations arrogantes et des aventures sans lendemain.    

La France libre aujourd’hui comme hier c’est rejoindre des hommes et des femmes qui n’ont d’autre ambition que de servir notre pays, qui peuvent accepter «  d’être des minables à  5000 euros par mois » au contraire de votre épicier de secrétaire général !

La France libre, c’est être la France autrement, avec rigueur, détermination, éthique et courage…

C’est la France de De Gaulle  que vous avez aimée et peut être servie, c’est la France de Saint Just qui vous admiriez  à l’école.


Cette France, elle était là , à Paris Dimanche dernier autour de Nicolas Dupont Aignan !

Il étaient mille, aussi  résolus que ceux de Garibaldi à rétablir la Nation, mille compagnons venus de toutes les provinces au milieu de nos drapeaux tricolores, rassemblés , enthousiastes comme vous l’étiez autrefois !

Il sont venus soutenir leur candidat, petit dans les médias, mais si grand dans le destin de la France !

Petit par les sondages, comme l’aurait été De Gaulle dans la France pétainiste de juillet 1940, ou dans la France  au bord de la guerre civile de Janvier 1958 !

Mais quel destin, à la mesure des redressements passés et à venir !

Alors ,retrouvez vos convictions et l’âme du combat !

Retrouvez  bon sens et honneur en quittant tant qu’il est temps l’UMP qui ne survivra pas  à  son champion déchu, et rejoignez la France et les Français avec Nicolas Dupont Aignan !

Il y a un autre Nicolas !

C'est celui ci,  et  la France l’ attend !

 

Roger Franchino

Partager cet article

Repost 0
Published by katsumoto - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche