Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 09:43

Les 750 milliards € à peine annoncés pour le sauvetage de l’euro, l’ephémère euphorie boursière n’aura duré qu’un jour, tandis que le doute gagne les esprits.

 

Evidemment, car  l’argent ne fait pas le bonheur s’écrient les euro babas ! Il faut donc  renforcer la gouvernance de l’Europe, c’est à dire intégrer plus encore, marier les intérêts du loup et de la brebis, faire que 16 pays de l’eurozone et 27 de l’UE marchent d’un même pas....

 

Une fois encore la fuite en avant devant l’impossible tâche est la seule voie imaginée par des gouvernements et des oppositions officielles usés idéologiquement, empêtrés dans leurs engagements passés, que nul échec ne semble contraindre à quitter l’utopie.

 

Que se passe t il sous nos yeux ?

 

La France vient d’annoncer une croissance nulle sur le premier trimestre après un recul de 2,5% en 2009 et une stagnation en 2008.

A bout de souffle, sous perfusion, on propose de faire une saignée en réduisant les déficits budgétaires réduisant ainsi la demande publique donc la consommation interne quand on ne sait plus profiter de la demande extérieure comme en atteste notre colossal déficit commercial de 43 milliards €, c’est à dire 277 milliards de Francs !!

L ‘UMP et le PS , quelques soient les bisbilles d arrière cuisine politicienne, sont en phase sur le diagnostic erroné pour avoir conjointement mené la France dans l’impasse où elle se trouve, pour avoir trahi les intérêts du pays sur l’autel de leur pensée unique neo libérale et européenne, pour n’avoir pas respecté la volonté populaire.

 

L’Allemagne, dont l’industrie seule source de richesse créatrice caracole en tête de l’Europe, prépare la gestion de sa décroissance démographique en misant tout sur la demande extérieure, et en prenant les mesures nécessaires à la maitrise d’un endettement qu’une population déclinante ne pourrait assumer demain.

Ayant imposé à des partenaires sans consistance, en premier à une France depuis longtemps dirigée par les élites du renoncement, ses intérêts avec une monnaie et un pacte de stabilité à la botte, il ne lui reste qu’à leur  imposer la mise sous tutelle plus ou moins officielle de leurs  finances .

C’est ce que de fait, nous le verrons bientôt, Mr Sarkozy  a concédé le week end dernier à Mme Merkel en échange du plan de garantie des dettes souveraines.

 

L’Angleterre enfin, seule autre nation avec l’Allemagne, qui n’ait consenti à l’ UE que ce qui pouvait la servir, ploie sous les dettes et un système financier voyou qui s’est substitué à  l’industrie ,  mais a conservé la liberté monétaire qui lui permettra de relancer son économie.

Mr Cameron , conservateur eurosceptique, fera sentir très rapidement à l’Europe tout ce que la devise britannique « je maintiendrai » signifie, et le « begnin neglect » que lui inspire toute forme de supranationalité.

De même, la City et ses traders peuvent dormir en paix …

 

L’Italie voit sa créativité et le dynamisme de ses milliers de PME rongés par une monnaie surévaluée, et continue de se financer à crédit, heureusement principalement grâce à l’épargne nationale.

 

Ces différences structurelles, ces divergences d’intérêt et de cultures, sans même parler de l’Europe Centrale ou de la péninsule ibérique, illustrent à elles seules, l’impossibilité d’une gouvernance commune entre grands pays qui ne respecterait pas les intérêts fondamentaux de chaque nation.

 

C’est pour trouver une voie partagée ou bien pour sortir résolument de cette impasse qu’il faut une France courageuse.

 

Sinon la gouvernance de l’Europe ne sera que celle de l’Allemagne et  tôt ou tard cette Europe éclatera.

 

C'est le défi qu il faut se préparer à affronter.

 

Katsumoto

Partager cet article

Repost 0
Published by katsumoto - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche