Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 17:11

Après l’avertissement des municipales, les Français ont adressé une lettre de mise à pied ferme et sans ambiguïté à la gauche décadente et aux eurobabas de droite et du centre. 

 

Ces Français veulent le retour de l’ambition nationale , des valeurs de la France éternelle, et de la croissance sans lesquelles la Nation  dépérit, se divise, et s’enfonce lourdement.

 

Ces patriotes, de l’extrême droite  à l’extrême gauche, les gaullistes les connaissent bien....  car ils sont de  leur sang  ces femmes et ces hommes  modestes des milieux populaires qui portent en toutes circonstances  en leur sein le pays et qui sont les premiers à souffrir dans leur chair lorsque qu’il est en danger.

Ces femmes et ces hommes nous les reconnaissons, employés, ouvriers, cadres moyens, paysans, commerçants, artisans  de tous âges  auprès desquels la Nation a trouvé son salut hier aux heures les plus sombres,  et qui  répondent présents à l’appel  aujourd’hui pour relever le gant  de l’espoir dans le désarroi d’un pays  trahi par ses élites.

 

C’est bien ce peuple-là qui a crié sa colère hier, descendant de celui qui refusa la botte autrefois, ou encore de celui qui sauva la République en 1958 et en 1968, et dont fut détournée l’opposition  en 2005 à une Europe de l’illusion et du pillage.

 

Il doit être respecté , n’en déplaise aux  tenants du bamboulisme soixante-huitard ou de la soumission à l’étranger et  aux marchés .

 

La socialisme après avoir cocufié sans vergogne ses propres électeurs, et tout cédé au gauchisme libertaire qui usurpe l’écologie, n’ a eu de cesse que de brader ce qu’il restait de souveraineté à l’Europe allemande, de miner les fondements de la société par ses balivernes idéologiques et le laxisme de sa Justice, en attendant de mettre en péril la défense de la Nation pour pouvoir satisfaire encore les revendications indécentes de sa clientèle aussi corporatiste qu’inefficace qui tient nos écoles.

 

La droite et le centre , après avoir tout cédé à Mme Merkel  et trahi la volonté des Français en 2005,  après avoir entrainé le pays dans la spirale de l’austérité sans autre horizon que les règles collaborationnistes  de Francfort , après avoir renoncé à réformer un Etat boursouflé et à lui donner les moyens d’une véritable ambition pour ses fonctions régaliennes, méprisent les Français au point de croire qu’ils ont oublié le gâchis de l’ère Sarkozy.

 

Partout en Europe, à l’exception bien sûr de l’Allemagne qui ne saurait se lever contre ses propres intérêts, des peuples grondent contre une construction au service d’une seule nation arrogante.

 

En France, ce peuple gaulliste s’est majoritairement prononcé , faute de mieux et c’est triste, par le soutien à l’extrême droite.

Une extrême droite qui a su limer ses errements passés  tout en affrontant avec courage  une pensée unique réellement fascisante   puisqu’elle a banni des années durant tout débat autre que les simulacres PS- Ump  et mis en  laisse les médias  devenus   « chiens de garde » du système.

Que le PS, le Centre et l’Ump évoquent aujourd’hui  des fantômes aux chemises noires n’en est que plus bouffon !

 

Mais il est douloureux  au gaullisme , pour qui la Nation ne saurait se concevoir sans le rassemblement de tous, l’audace et le progrès pour chacun, de constater que nul, malgré le dévouement des sans grades, n’a su reprendre le flambeau avec suffisamment d’intelligence et d'efficacité pour lui redonner sa place à la tête de ce peuple ci.

Il faudra, car il y va de l’intérêt supérieur de la France, que ceux qui sincèrement s’en inspirent, se donnent le temps de la réflexion et des bilans car l’Histoire, qui se répète dans la médiocrité de résultats éloignés des ambitions annoncées,  ne repassera pas indéfiniment les plats et ne se satisfera pas du syndrome de la courbe du chômage auquel se rallient trop aisément les appareils partisans.

L’enjeu est grand, car déjà la victoire européenne de l’extrême droite apparait comme une aubaine à tous ceux qui tenteront de rejouer le 21 avril 2002 pour échapper à une légitime sanction  et organiser leurs petits intérêts, ou pour préparer le retour de Louis XVIII  dans les fourgons de la sarkozie.

 

Le paradoxe  de ces élections est bien là : une part de la  France se redécouvre enfin gaulliste mais sans gaullisme ! Pourquoi ? Oui, pourquoi ?

 

 

Roger Franchino

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Franchino - dans politique
commenter cet article

commentaires

Amélie 27/05/2014 10:50


4% pour DLR c'est un échec cuisant alors qu'il y a tant d'eurosceptiques!C'est le FN qui trace le chemin et c'est DLR qui en bénéficie , pas l'inverse!


DLR n'arrive pas a crever l'écran c 'est évident, et franchement le choix de certains de leurs candidats sortis du biberon c 'est incompréhensible.

Fabrice 27/05/2014 10:42


Les résultats des gaullistes, éparpillés entre UPR, DLR etc....sont homeopathiques!


Personnellement, je doute que ces structures aient la capacité à jamais conquérir le pouvoir avec les hommes qui les dirigent, sincères surement, mais très en deça de personnalités capables de
reconstituer un fort courant populaire.


Alors soit ils se fondront dans le FN, soit ils se rallieront puisqu'ils font carrière quand même, soit ils disparaitront en tant que tel.


Pour moi, soit ils se reforment, choisissent les meilleurs , soit ils sont cuits!


Reste à savoir s'ils en sont capables.


Pour ma part j'en doute...

Mathieu Frenet 27/05/2014 10:22


Je suis membre de France Rebelle et partage complètement l'article mais il faut aller plus loin. En tant que chef d'entreprise, mon credo est que rien ne vaut sans résultat or les résultats de
DLR ne sont pas à l'objectif revendiqué par ses propres dirigeants et la "surprise" est reportée d'élection en élection. Pour quelle raison? En Allemagne Afd a fait 7% dès le premier vote et en
France Nous Citoyens 1,4% après 7 mois d'existence!Voci pourquoi à mon avis


Les deux partis sont dirigés par des patrons d'entreprise qui ont un vrai charisme médiatique et une culture du résultat.


Les deux se sont entopurés de meilleures compétences, qui se traduisent par un fonctionnement participatif  comme en attestent leurs sites, et par un professionnalisme qui manque
manifestement ailleurs.


Leurs campagnes ont été conduites par des candidats expérimentés, ayant la carrure et dynamiques.


En 2017 Denis Payre ne fera qu'une bouchée de DLR, même si sa conception de l'Europe n 'est pas la mienne. Mais la France, , sera gérée avec une exigeance de resultat et c 'est ce que j'attends
personnellement


 

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche