Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 13:44

Un otage français odieusement décapité par des fanatiques, un gouvernement qui enchaine rodomontades et paroles creuses , voilà qui doit alerter les Français sur le cours dramatique  que prennent les choses.

 

Evidemment, la montée de l’islamisme extrême fait courir un danger à l’Occident  et à la démocratie

 

Naturellement,  la France ne saurait rester indifférente  à cette menace grandissante qui se répand.

 

Encore faut-il analyser les causes de cette gangrène, car sans diagnostic sérieux , il serait vain d’espérer une solution durable.

 

L’analyse produite ici fin aout 2013 intitulée «  Syrie : l’Occident irrationnel, la France boute feu » reste  à cet égard valide.

 

En tout premier, qui peut nier que la montée du terrorisme arabe, puis islamique se nourrit du conflit israélo  arabe, vieux de 66 ans ?

Qui ne voit que dans ce conflit, les outrances israéliennes ont nourri la haine des Etats Unis dont les Présidents sont trop dépendants d’une diaspora juive extrémiste ?

 

Sans paix au Moyen Orient, c’est-à-dire sans changement d’attitude des USA, la haine toujours plus radicale de l’Occident ne cessera de prospérer et de se radicaliser.

 

C’est là la première faute de la France sarkozienne ou socialiste qui s'est  soumise à un atlantisme borné, en penchant pour les faucons d’Israël et  tournant le dos à la politique  équilibrée de la France gaullienne.

 

En second, qui ne voit que des objectifs confus  de démocratisation imposée de l étranger, ou des intérêts inavouables, poursuivis en Afghanistan, Irak, Lybie, Syrie et même en Egypte ou Turquie conduisent à la prise de pouvoir des islamistes.

 

Les guerres d’Irak en destituant Saddam Hussein se sont soldées par un méga fiasco politique et militaire, laissant place au chaos et aux barbus.

En suspectant pour la bonne cause pétrolière américaine des armes de destruction massive et en abattant le régime de Saddam, l’Occident a détruit un régime sunnite laïc pour installer un régime chiite allié de l’Iran religieux !

Depuis, l’Irak n’existe plus de fait en tant qu’Etat, partagé qu'il est entre factions confessionnelles au service d’intérêts étrangers.

Résultat, l’armée officielle pourtant surarmée par les USA a détalé devant 30 000 fanatiques du califat commandés par des ex cadres militaires sunnites du régime  Saddam, et la démocratie précaire en place à Bagdad ne survit que perfusée par les  Américains.

 

Même désastre en Lybie ou l’on a troqué Kadhafi contre le désordre et les islamistes qui se sont répandus avec armes et bagages au Mali où la France a dû intervenir précipitamment pour empêcher la création d’un  « califat » à Bamako !

Les mêmes errements auraient produit les mêmes effets en Syrie si le soutien résolu de Poutine en aout 2013  à son allié  n’avait  sauvé Assad, seul rempart sérieux contre les djihadistes.

 

Dans tous ces cas, l’incompréhension des Américains fort peu au fait des cultures , de l’histoire, et de la géographie locales, le suivisme des Européens et notamment d’une France otanisée,  les élucubrations de quelques gourous de salon comme BHL,et des stratégies militaires plus inspirées des jeux video que des constantes de l’art de la guerre ont conduit à la déroute.

 

Dans tous les cas , l’Occident arrogant s’est autorisé à intervenir dans les affaires intérieures d’Etats souverains au nom de bons sentiments qui n’y ont qu’une valeur relative , déstabilisant des régimes certes peu démocratiques mais fiables et finalement peu menaçants pour la paix du monde.

 

Un interventionnisme d’autant plus suspect que les démocraties sont l’exception dans notre monde et que nous n’avons pas vocation à nous substituer aux évolutions que seuls les peuples doivent décider.


Reste la question de l’attitude de la France dans cet environnement  tel qu’il se dessine et compte tenu de ce que notre pays est en mesure d'assumer aujourd’hui.

 

La France est un pays malade qui, depuis 40 ans, s’enfonce dans le renoncement.

 

Notre économie est exsangue, l’Etat est en faillite, les Français s’appauvrissent un  peu plus chaque jour, la société est malade du recul de la Nation.

 

Nos armées sont depuis 10 ans  à la diète  pour financer des programmes « sociaux » ou pour satisfaire les lobbys idéologiques de la gauche, comme l’Education Nationale, profitant du fait que la Grande Muette ne peut descendre dans la rue comme il est de coutume chez les profs et autres corporatismes.

 

Nous n’avons plus qu’un porte avion pour défendre nos  possessions outre-mer contre deux voici vingt ans, plus d’avions de transport pour  nos troupes, nos soldats se déplacent dans des vehicules blindés  rafistolés depuis  50 ans,  nous  avons moins de la moitié des avions de combats de la Syrie, nous avons réduit de moitié  notre équipement en chars de combat. 

 

Mais nos gouvernements continuent de pérorer  comme si nous étions encore une grande puissance universelle, à intervenir dans tous  les enjeux du monde, à parader  en Géorgie, en  Ukraine, au Moyen Orient et en Afrique,  alors qu’en réalité ils sont contraints de prendre leurs ordres à l’Otan ou de faire amende honorable à Berlin !

 

Que faire alors ?

 

Rétablir évidemment l’économie française sans quoi  il n’est pas de puissance politique et militaire : cela impose la révision fondamentale de notre position dans la zone euro, et  une remise à plat des dépenses de l’Etat avec des priorités revues profondément.

 

La Défense est une fonction régalienne, la garantie de nos libertés et de notre sécurité. Les lobbies de l’Education Nationale, et de Bercy doivent être muselés et nos moyens militaires sensiblement renforcés.

 

Rétablir une politique étrangère lisible pour être comprise du monde entier, crédible pour être crainte.

 

La France est dans l’Europe mais pas dans une zone germanique . La France est l’alliée des USA mais aussi de la Russie sans laquelle il n’y a pas de paix durable possible sur notre continent.

Elle est amie d’Israël, mais pas des faucons qui dirigent ce pays, et soutient les légitimes revendications des Palestiniens.

 

Au-delà de l’Europe , la France par sa géographie et par son Histoire a des  intérêts particuliers en Afrique, continent en devenir, terre d’opportunités mais aussi de menaces.

Il convient donc qu’elle continue d’y jouer un rôle de premier plan par sa diplomatie,  ses investissements,  sa langue, et par sa présence militaire discrète mais disponible contre toutes les tentatives de déstabilisation.

 

En conséquence sa crédibilité commande qu’ elle ne se disperse pas sur d’autres terrains que ceux-ci, et aussi qu’elle agisse plus qu’elle ne fanfaronne.

 

Dans la crise actuelle, elle serait inspirée de s’abstenir de gesticulations symboliques en Irak et de concentrer ses maigres moyens pour en finir résolument avec les djihadistes menaçants à nos portes( Lybie , Mali, Centre Afrique).

 

Sur le territoire national même, puisque les menaces se font précises, elle serait plus forte si elle sortait des accords de Schengen pour contrôler ses frontières, si elle laissait partir les candidats au djihad et leur interdisait le retour, si elle recréait un service national court , civil ou non, pour sceller la cohésion nationale, et si elle rétablissait en France la même peine de mort pour acte de terrorisme  que celle que  ses avions appliquent  sans état d’âme en Irak.  

 

Bref, la France doit abandonner l' illusionnisme et se donner les moyens de la cohérence sans quoi nous aurons à payer cher, comme si souvent dans notre Histoire, le prix de la forfanterie.

 

 

Roger Franchino

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Franchino - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche