Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 01:32

On attendait « Moi Président.. » dans un costume de président pas trop large, et on vit que, si à certains emplacements il flottait tandis qu'à tels autres il  était boudiné , il a  été ajusté ici et là…bref, s'il conviendrait de reprendre l’ensemble pour donner un sentiment plus calibré et de bonne facture, le costume commence à prendre forme...


Ajusté, le costume l’est quand le Président s’engage à réduire de 60 milliards en 5 ans la dépense de l’Etat et des Collectivités locales en repensant l’ensemble et ses missions.

Pour la première fois depuis longtemps le bon sens, surtout à gauche, triomphe puisque cela revient à ramener la dépense publique à moins de 50% du PIB si ce dernier croit de 3% au moins  (en euro constants !) pendant la période…Evidemment c’est plus facile à faire, face aux intérêts de la Fonction Publique, si c’est entrepris par un gouvernement « de gauche », mais ce n’est pas gagné !

Mais comme dans toute entreprise en crise, les économies ne suffisent pas à rétablir seules la situation  si elles ne s’accompagnent pas d’un projet de développement assurant la création de richesse, ou si, pire encore, elles entrainent dans le cercle vicieux des réductions qui, après la graisse, finissent par attaquer le muscle
Est-ce le cas ?


Le pacte de compétitivité est une avancée importante, puisqu’il rend aux entreprises au-delà de ce que le budget 2013 va  bizarrement leur prendre, mais  il faudrait  trouver une cohérence sauf à risquer une opération pratiquement blanche: espérons que ce soit le cas avant son vote par le Parlement.

C’est aussi un progrès notable puisque l’inspiration gaulliste du rapport Gallois y est reprise, avec une stratégie industrielle par filière, un Commissariat au Plan, le soutien à la R&D pour la montée en gamme, la participation des salariés aux décisions.

Pour autant peut-on attendre de ces mesures structurelles aux effets  de moyen  terme un gain de compétitivité suffisant pour relancer rapidement la croissance et réindustrialiser le pays ? Non, bien sûr !


C’est là où le costume du président flotte, car on voit bien que le tailleur reste allemand…

Autrement dit, tant que « réorienter l’Europe » ne passe pas par une baisse sensible de l’euro et des normes protectrices aux frontières de l’UE, il n’y aura pas de relance significative en Europe car elle restera le terrain de chasse très profitable de tous ceux qui jouent avec leur monnaie, USA et Asie en tête. Et tant que la France n’aura pas, d’une façon ou d’une autre, dévalué ses prix de 15% à20% par rapport à ceux de l’Allemagne, il n’y aura pas de compétitivité française à ‘l’intérieur de la zone euro.

Dès lors revient la question de l’euro et d’une négociation  inévitablement musclée avec l’Allemagne comme je ne cesse de le dire ici et comme l’exprime, plus diplomatiquement, Louis Gallois dans son rapport….les « marchés » se chargeront de le rappeler tôt ou tard  à ce Président comme à ses prédécesseurs !

Voilà encore un aggiornamento à faire Mr le Président… après ceux qui ont été entamés, peut-être n’est-il-pas impensable d’espérer qu’il ait lieu un jour prochain?…mais VITE !


De ce point de vue, il est vrai que le costume boudine encore au niveau de la TVA sociale, du vote des étrangers,  tombe aux fesses pour le mariage des homos…et  qu’il empêche un peu de courir tant il est difficile d’abandonner complètement le look baba des copains.

Bref, il avance quand même le Président, avec un style nouveau, mais pas à pas…et pas encore assez loin !

 

Roger Franchino

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Franchino - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche