Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 22:55

Hé bien, voici que le Président Candidat s'est mué ce soir en Candidat Président !
Quel soulagement, après cet interminable suspens, de voir notre angoisse enfin dissipée, nous tous Français qui nous demandions à qui confier notre destin si , d’aventure, notre Président Candidat  choisissait de nous abandonner à notre sort qui serait forcément sinistre  !
Heureusement, Sarkozy sera là pour que la France reste forte, conserve son statut dans un monde difficile, pour que les chômeurs soient formés, et pour que les Français soient appelés via référendum à se prononcer  chaque fois qu’il y aura blocage des élites.


Forte, la France de Sarkozy ?


Forte la France le serait donc restée depuis 2007 en se soumettant chaque jour un peu plus aux intérêts d’une Allemagne qui domine désormais sans fard  la zone euro, ou en laissant son industrie délocaliser chaque jour un peu plus ? Plus forte que l’Angleterre ou que la Suède par exemple qui se sont tenues dans le même temps à l’écart de l’Europe allemande ?
Forte , la France le serait restée en prêtant  sans contrepartie les deniers publics à ses banques en 2008 pour se soumettre à leur loi en 2011 ?
Forte la France le serait restée avec un gouvernement expliquant qu’elle doit se soumettre aux exigences des agences de notations car le AAA est « notre bien le plus précieux », et ceci  à peine affirmé, elle le serait restée en étant dégradée malgré sa coupable soumission ?
Forte la France le serait restée en acceptant d’introduire une règle d’or germano- bruxelloise dans notre Constitution restreignant nos libertés et en acceptant de soumettre nos budgets à l’aval de la Commission de Bruxelles ?
Forte, la France le serait restée en maintenant ses opérations dans une guerre perdue d’avance en Afghanistan pour complaire aux USA,  en atermoyant en Côte d’Ivoire, ou en dépendant de la logistique américaine pour des opérations limitées contre une petite armée libyenne ?

Non! Plus faible aujourd'hui qu'hier évidemment! 


Formation des chômeurs, sujet central  ?


« Former les chômeurs et les obliger à travailler... le travail au centre des valeurs »…


Comment un candidat, par ailleurs déjà Président de la République, peut- il se déclarer avec un dessein de café du commerce ? Où est la vision qui doit guider le premier des Français ?


Comment laisser entendre d’ailleurs  que les chômeurs dans leur immense majorité n’aspirent pas  à retrouver du travail et qu’il s’agit d’un simple problème d’adaptation?
La question centrale dans ce pays n’est pas de travailler plus, mais d’avoir assez de travail !
La formation invoquée trahit malheureusement une manœuvre partisane d’idéologue  libéral qui tente de masquer l’échec de sa politique économique, monétaire et budgétaire en discréditant et  cassant ce thermomètre du chômage qui l’accuse.
Ce chômage précisémment qui est le résultat d’une croissance anémique depuis des décennies, et des "trente calamiteuses" que nous  devons à cette Europe  ouverte à tous les dumping, doublée d’un euro qui est la monnaie de l’Allemagne mais pas la nôtre.
Toutes choses que Sarkozy a acceptées et soutenues avec le traité de Maastricht,  l’euro et la BCE, ou  en faisant voter  le Traité de Lisbonne.

  Non! former les chômeurs est une fausse barbe!


« Il ne faut pas craindre la parole du peuple » ?


Loin de la craindre, il l’a bafouée en faisant voter par le Parlement le Traité de Lisbonne identique à  la Constitution européenne rejetée par le référendum de 2005.
Il ne l’a pas crainte encore car il ne l’a  pas même sollicitée  sur les questions essentielles de  souveraineté,  que ce soit  pour la réforme constitutionnelle de 2008,  pour la « règle d’or » , ou encore pour le traité européen de décembre 2011 qui transfère le contrôle de notre budget à Bruxelles et Berlin. 

Non! La parole du peuple n'a jamais été à ce point bafouée!


Bref, tout se passe comme si le Candidat Président tentait de faire croire qu’il est le contraire du Président Candidat ! Aveu d'échec éclatant et rude gageure!....Sur TF1, nous eûmes " la vérité si je mens"!

 
La France dont il a cédé des pans entiers de souveraineté, la France qu’il a vidée un peu plus de ses forces sur l’autel des dogmes européens et libéraux, ou de l’allégeance aux intérêts allemands,  cette France, dont il a bafoué la voix du peuple, ne peut pas reconnaitre de légitimité à ce candidat des renoncements et de l'illusion.

 

C'est à l'aune des actes que se mesurent les paroles, Mr Sarkozy!

 

 

Roger Franchino

 

Partager cet article

Repost 0
Published by katsumoto - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche