Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 17:09
François Perol est nommé président du  futur 2ème groupe bancaire français et tout le landernau socialiste  et centriste crie haro sur le baudet sarkozyste!

Il serait inconvenable qu'un haut fonctionnaire de l'Etat, proche du Président de la République, bénéficie d'une charge comme sous l'Ancien Régime du fait du bon plaisir du Prince.

Seul Monsieur Bianco, qui fut à l'oeuvre sous Mitterand, approuve... démontrant ainsi qu'en plus d'être un éléphant du PS , il en a aussi la mémoire.

Car qui ne se souvient de la vague rose des présidents à la tête des groupes nouvellement nationalisés en 1981? Toutes les banques , tous les groupes du Cac actuel ou presque y sont passés!
Gomez chez Thomson, Attali à Air France...etc...
Bien entendu la plupart étaient issus de l'Ena, Polytechnique , de l'Inspection des Finances ou de la Cour des Comptes et avaient choisi le  rose parce que leurs convictions étaient que c'était la couleur  la plus favorable du moment à leurs ambitions professionnelles.
Certains ne négligèrent pas d'abuser d'avantages personnels  chez Thomson ou Air France sans que l'on puisse, en contrepartie , leur attribuer une  particulière réussite de leurs groupes.

Mr Bayrou de son côté s'insurge avec les accents de la sincérité, mais il n'est pas si jeune pour avoir oublié les pratiques sous la présidence de Giscard d'Estaing.

En réalité, la promotion des hauts fonctionnaires proches du pouvoir est une longue tradition depuis le Seconde Guerre mondiale et à touché tous les régimes avec plus ou moins d'acuité.
Le seul bémol fut peut être la Présidence de De Gaulle, lequel ne distribuait pas de prébendes, mais pouvait placer des hommes de confiance  à la tête des grands desseins industriels de la France: nucléaire, energie, aéronautique  par exemple. 

En réalité, le rôle particulier de l'Etat depuis Colbert en France favorise ces pratiques.

Aussi la véritable question n'est elle pas d'abord celle de la compétence et de l'expérience?

Pas un seul des grands cabinets de chasse ne retiendrait Mr Pérol pour la présidence de ce nouveau groupe sur ces seuls deux critères, tout simplement parce qu'il lui manque l'expérience et parce que la fonction publique, même matinée d'un peu de Rotschild,  ne prépare pas du tout au privé dans un monde ouvert.

De même que pas un seul n'aurait retenu Mr Gomez , Mr Attali , et tant d'autres auparavant.

La réalité est que l'enseignement de l'ENA  et de Polytechnique sont décalés , tout autant que notre fonction publique par rapport à ce monde multipolaire, exposé à la concurrence internationale, aux chocs des cultures.
Ici on pratique les méthodes administratives, l'esprit de système , le  management  militaire,  on légifère en Français et gère des dépenses et des recettes, sans sanction.
Là , on doit comprendre des mondes divers en Anglais , Chinois ou Allemand,  s'intégrer à de multiples systèmes, se confronter  pour manager,  convaincre pour faire partager des visions et  gagner pour survivre.

Tandis que nous faisons la promotion des Perol , Attali et Gomez et consors, les Allemands et les Japonais  portent à la tête de leurs groupes des hommes de métier, qui connaissent leurs marchés et tous les rouages de leurs entreprises pour y avoir souvent fait carrière.

Ici  lorsque tel de nos hauts fonctionnaires plante une de nos belles entreprises, il est commun qu'il retourne dans l' Administration puisqu'il peut statutairement n'être qu'en disponibilité pour "pantoufler" dans le privé selon l'expression consacrée...Là bas, c'est la porte!

Va t on entendre Bayrou, Royal et la plupart des autres poser la question de la compétence pour le poste?

Au fait .....de quelle école sont ils donc issus les uns et les autres? de quelles entreprises?

Entre fonction publique et privé, c'est depuis longtemps le zouk...et trop souvent les guadeloupéens de l'affaire sont tantôt les salariés , tantôt les contribuables!

Souhaitons quand même bonne chance au nouveau groupe Banques Pop- Caisse d'Epargne et à ses clients!

Katsumoto


Partager cet article

Repost 0
Published by katsumoto - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche