Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 10:38

Les 8 et  9 novembre , enchantés de se retrouver à plus de 300 , touchés par l’accueil de la belle ville de Brighton, les adhérents de France Rebelle étaient venus flairer  ce pays, toujours différent, après son choix de quitter l UE.

Si des interrogations restent, nous n ‘avons pas vu le chaos annoncé ou espéré  par les « experts » intéressés qui  se sont  révélés être de piètres manipulateurs.

Dans la nuit et outre Atlantique, ils s’étaient un fois de plus grossièrement fourvoyés en tentant d influencer les électeurs américains.

Quelques jours plus tard, d’autres « experts », français ceux ci, se trouvent démentis par des électeurs fâchés de se voir imposer un « ex » revanchard, et un énarque aussi usé que policé.

Bref, le monde des « experts » ne parvient plus à protéger ses complices carriéristes au pouvoir depuis 30 ans, et découvre un monde dangereux  auquel les uns et les autres nous ont conduit.

La mondialisation remise en cause brutalement en Europe et aux USA, n ‘accouchera pas sans heurts d’un monde plus protecteur des hommes et de notre bien commun, la Terre.

Le repli égoïste, réaction a l’ouverture folle, peut  tout aussi bien  rétrécir le monde, susciter des tensions  menaçantes.

L ‘Amérique , compte tenu de sa puissance, a une responsabilité si particulière  que l’on peut observer avec une certaine inquiétude l’arrivée au pouvoir d’un homme fantasque.

Ne soyons pas arrogants cependant a l’égard des Américains, puisque nous élisons régulièrement en France des hommes tout aussi flagorneurs. Au moins nos saltimbanques n ‘ont ils pas le même effet sur le cours du Monde.

Pour autant ce début 2017 ne sera pas sans rappeler  1937..

En France la chute de la Gauche  dans un pays menacé de l’intérieur par le terrorisme islamiste, hier par les ligues fascistes, par l’effondrement  moral de la société et le renoncement des élites qui nous entrainent vers l’effacement comme il nous conduisit hier à la débâcle,  par le déclin économique et social aggravé par les politiques déflationnistes  européennes comme ce fut le cas  également après 1929.  

A l ‘extérieur les menaces s’accumulent : les migrations iront s’amplifiant sous l’effet du réchauffement climatique et des conflits qui en seront la conséquence, les appétits des nouvelles puissances confrontées aux anciennes multiplient les risques de conflit comme en atteste la croissance  des budgets militaires hors Europe, l Amérique après la tentation impériale pourrait céder à celle d'un relatif isolationnisme.

Alors que sera notre France ? Celle du Front Populaire affaiblie par les séquelles de la crise, la division et les utopies marxistes ? ou bien celle de la V ème République naissante guidée vers le redressement et bientôt rayonnante à nouveau après  les sacrifices du Plan Rueff, ayant retrouvé la paix, restimulé son économie, pris la tête d’une Europe des nations ambitieuse mais réaliste ?

Ce furent nos débats du 9 novembre, animés toujours, mais dont chacun convint que deux objectifs devraient conduire l’action gouvernementale dès 2017:

  • Attaquer différemment le chômage de masse qui détruit notre société : 3% de croissance annuelle pour une baisse de 50% des sans emplois
  • Encourager la révolution verte dont notre survie dépend en même temps qu’elle peut être à l’origine d’une forte croissance par l’introduction de nouvelles technologies.

De ces deux objectifs procèdent trois conditions déterminantes :

  • Renverser la culture gauchisante de l’ensemble du corps politique en faisant de l’entreprise le cœur des attentions, car seules les entreprises créent les richesses et les emplois quand l’Etat crée des charges.Plus d’entreprises, fortement encouragées à investir, voilà ce qui doit se substituer à l’enfer fiscal et réglementaire qu’est devenu notre pays. Nous proposons de ramener à 25% l’IS sur les bénéfices lorsqu’ils sont distribués mais à 0% lorsqu’ils sont réinvestis…et même à 15% l’IS sur les dividendes distribués si l’entreprise introduit la cogestion.

 

  • Réduire sans faillir un Etat malade de sa boulimie qui en pompant 57% du PIB,   soit 1300 milliards €, poursuit une soviétisation sournoise de la société qui menace aussi nos libertés.En 5 ans son poids doit être ramené en dessous de 50% du PIB . Sans quoi, la réduction drastique des charges sociales des entreprises françaises ( 50 milliards€ ) pour les ramener simplement au niveau de l’Allemagne , tout autant que la baisse de l’IS pour redonner à la France la compétitivité fiscale perdue, seraient impossible.

 

  • Retrouver notre souveraineté économique par la maitrise de la monnaie, la fin du dumping des travailleurs détachés, la préférence nationale pour les commandes publiques, la mise en place progressive d’une taxation des produits non recyclables.Les plans de redressement pour réussir, ou être supportés par le corps social doivent permettre un retour rapide de la croissance : ceci n’est pas possible sans allègement de la contrainte monétaire de l €.

 

France Rebelle, grâce à vos reflexions, a élaboré un programme économique extrêmement innovant, autour de ces trois conditions, et nous avons eu, ici et là, quelque influence sur les projets de mouvements politiques.

Nous poursuivrons dans cette voie qui est celle de l’influence conforme aux statuts de notre club de pensée, mais nous ne nous interdirons pas de nous engager le moment venu  pour la présidentielle de 2017, en fonction des candidats et des programmes.

Pour autant nous serons vigilants, persuadés  que 2017 sera l’élection de la dernière chance pour notre pays.

Nous ne soutiendrons pas un programme qui ne prévoirait pas une remise à plat de l’Etat, de ses missions et de ses dépenses. L’Etat gaulliste est un Etat incitateur et investisseur, pas une administration prolifique gérant la charité.

5,2 millions de fonctionnaires, augmentés de 700 000 salariés des entreprises publiques « à statut », et de 700 000 encore dans les associations  et autres entités payées par des fonds publics c est 40% de plus que dans  les années 80 sans que nous soyons mieux administrés, mieux éduqués, mieux soignés, ou mieux défendus.

Les budgets de dépenses se sont multipliés en même temps que les effectifs qui cherchent là leur justification.

Cette sphère étatique, financée par l’économie réelle, est devenue, en bonne part, une valeur retranchée pour la Nation.

Nous ne soutiendrons pas un programme qui, prévoyant la remise à plat de l’Etat, s ‘en tiendrait là et s’abstiendrait de retrouver notre souveraineté économique.Sans dévaluation, le plan Rueff n’aurait pas réussi le rétablissement spectaculaire de la France.

Jamais enfin nous ne soutiendrons un programme de l’illusion  qui distribuerait du pouvoir d’achat aux dépends d’un redressement des entreprises c ‘est à dire  in fine des chômeurs,  et qui accroitrait surtout les importations, vu l'état de notre industrie,  et le déficit abyssal de notre balance commerciale c ‘est à dire l’endettement du pays.

Des débats en cours sur la scène politique, nous pouvons craindre que le système  étatique porté par des politiciens hauts fonctionnaires de tous bords  s’opposera de toutes ses forces à une remise à plat, et que ce même système imbriqué avec Bruxelles fera tout pour interdire un retour de notre souveraineté.

Pour autant si un libéral sans souveraineté est voué à l’échec, il le serait tout autant qu’un souverainiste qui entretiendrait l’assistanat,  le gaspillage et le corporatisme  public.

Disant cela et observant les programmes, nous ne pouvons que regretter la faiblesse de ce qui est proposé aux Français.

Ce sera aussi notre contribution d’œuvrer, par les idées et le soutien financier, pour qu’une offre de l’espoir pour la France et nos enfants voie le jour enfin !

 

Roger Franchino , President ,  Marc Méchin, Pierre André Revol, Anne de Vimeaux, Amelie Duchardel Vice presidents de région

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Franchino - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : FRANCE REBELLE
  • FRANCE REBELLE
  • : La FRANCE AUTREMENT Les articles de ce blog n'engagent que moi
  • Contact

Profil

  • Roger Franchino
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général  dans des multinationales ou des PMI .
Président Club de pensée France Rebelle.
Conseil National de Debout la  France
  • Diplômé EM Lyon, MBA York, 30 ans de carrière internationale en Europe, Asie, Amériques, comme cadre dirigeant /directeur général dans des multinationales ou des PMI . Président Club de pensée France Rebelle. Conseil National de Debout la France

L'ambition sans efficacité n 'est que faiblesse.

La démocratie sans participation n 'est que féodalité

Recherche